AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [libre] Un verre de trop...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: [libre] Un verre de trop...   Mer 28 Oct - 23:27

Un meute... Tu parle d'un meute! Un abruti qui répond à la moindre phrase et l'autre qui remue la queue à la moindre caresse! Franchement... Mais qu'est-ce que j'avais fait pour tomber sur des abruti pareil?!

Bon, la bonne chose, c'est que c'était des Lycan, la loyauté était donc acquise. Même si Morgane était un abruti écervelé violent et phobique de le gente féminine, il restait un bon loup, rapide, vif et précis, super pour une chasse préméditer et Mavis, adorable comme tout, bien qu'idiot d'aimer autant les humains, savait mettre les gens à ses pieds d'un petit mouvement de queue digne d'un chiot, de quoi amadouer les plus difficiles... Néanmoins, les voir tout les deux se bouffer le nez sans arrêt et les surveiller comme une mère poule, s'était fatiguant...

Et quand je fatigue, je m'énerve. Et ça, ce n'est pas bon, ni pour les humains, ni pour les créatures, ni même pour mes deux petits loups. Alors hop, on les laisse ronchonner comme des ménagères à l'appartement et direction le bar! La seule chose bien qu'ont inventé les humains! Avec l'alcool, la drogue et la cigarette! Le sexe, ça, c'est de l'instinct, personne l'a inventé...

Je me suis caler dans un coin exprès pour ne pas être déranger. Vous savez, ce genre de coin, dans l'ombre, à l'écart. Juste moi et la bouteille de Jack. Allez savoir pourquoi mais le bon vieux Jack et moi, on s'entend toujours bien, ou plutôt, on s'entendait car voilà qu'il me fait le coup de tomber, de s'écraser au sol et de se renverser... Tout çà parce qu'un barbu à l'odeur nauséabonde ne sais plus marcher. Mon pauvre Jack... Et mon pauvre bonhomme, fait ta prière, je vais t'envoyer au ciel! Enfin, non, loupé... Son corps à juste traversé le bar avant de s'écraser sur une autre table. Moi, je me suis juste lever, retenant encore ma rage assez bien pour ne rien laisser paraitre de ce que je suis, m'approchant, les poings serré. Vous pensiez que le vol allait suffire? Oh non, j'ai bien dis que j'allais l'envoyer au paradis non? Alors je le ferais.
Revenir en haut Aller en bas
Aliar Wayland
avatar
L'Acide Perforant
L'Acide Perforant

Messages : 11
MessageSujet: Re: [libre] Un verre de trop...   Jeu 29 Oct - 0:11



Un verre de trop...

Avec Naël Lazard



La nuit n'était pas encore là, non, mais Aliar avait terminée son service de la journée au marché, et avait vendu tout les oeufs d'aliens au humains et autres.
Aliar passa une main dans ses cheveux et alla vers un bar, la pluie commençant à tomber, le temps avait tourné d'un coup avec rapidité.
Le temps de pluie le fit sourire, avant d'entendre dans le bar, tout était calme, les gens parlaient ou jouaient dans leur coin sans prêter attention aux autres, pour une fois, généralement, tout ses gens, non humain ici, et quelques un humains, se battent et s'entretuent, enfin, ce que le jeune homme avait vu.

Aliar partit à une table et commanda une vodka pur, et la bouteille en prime.
Il se mit à compter l'argent acquis grâce a sa vente, d'oeufs et d'objet alien, soit le bout des queues. Il ne se préoccupait pas de ce que les autres disaient sur lui. Il était ainsi, il aime pas la solitude, mais préfère ne pas traîner avec des cons.
Aliar rangea le tout ensuite, voyant donc la bouteille tomber, puis l'homme s'énervait et envoyer l'autre pauvre barbu voler sur une table, ok, les combats reprennent, se disait il, avant de se lever pour s'éloigner, ailleurs.

Une fois poster plus loin, Aliar fixa alors un homme, avec un couteau derrière toi, cet homme était surement un ami a l'autre con au sol.
Aliar fixait donc, il ne savait que faire, aidé, ou pas? Il ne savait guère, mais quand il vit que tu allais te faire planter, Aliar arriva derrière l'homme armé et la queue d'une homme transperça net le coeur, le soulevant, l'homme hurla.

-Vraiment pathétique..

Il le jeta sur une table derrière lui, entendant des hommes venir autour de toi et de lui, il ne manquait plus que ça, mais Aliar n'était pas faible.
A vrai dire, Aliar aimait faire des coups dans le dos, mais voir les humains en faire, il se disait que c'était un coup de lâche, que la personne avait peur de mourir, et sérieusement, il trouvait sa faible, pour lui, faire ça, c'était dans sa race, ses gênes, il attaque derrière et de face, derrière c'est souvent pour prendre de surprise mais généralement, les cibles savent qu'il est derrière et vont mourir.

-Alors, monsieur, vous avez perdu votre ami la bouteille?

Disait il en souriant, sa queue remuant derrière lui.


Code by Joy


Dernière édition par Aliar Wayland le Jeu 29 Oct - 23:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [libre] Un verre de trop...   Jeu 29 Oct - 8:22

Je dois avouer qu'un bar, c'est pas ce qu'il y à de mieux pour un Lycan: On ne peut pas vraiment se servir de l'ouïe vue le bruit, pas vraiment de l'odorat vu les odeurs, et pour ce qui est des autres sens, ils sont généralement vites occupés par autre chose que la protection de sois. J'avoue donc, oui, c'est vrai, ce soir, j'aurais pu me faire poignarder comme un débutant...

Je m'en suis aperçus quand ma tête à tourner vers la marionnette qui bougeait toute seule dans les air, le sang glissant le long de sa poitrine pour goûter au sol. J'adore l'odeur du sang chaud, elle surpasse celle de la sueur et de l'alcool de l'endroit et bien que mon odorat s'en délecta, mes yeux ambrés, eux, ne trouvèrent l'astuce du magicien: une belle grande queue toute noir toute bizarre comme je n'en avais jamais vu. Franchement, c'est quel genre de bestiole ça encore?

Je peux distingué un peu mieux le petit truc à queue quand il se débarrasse de l'autre embroché en l'envoyant plus loin: un albinos comme mon caniche enragé mais en beaucoup plus petit et tout fin. On dirais presque une poupée de porcelaine mais avec une drôle de grande queue. M'enfin, j'allais pas le détailler plus que ça maintenant, j'avais d'autre chose à faire, une petite affaire à régler... A moins que ce soit l'affaire en elle même qui me cherche des problème? C'est ce que je me demande quand on se fait encercler par quatre autres gars énervé. Ah, tient, ça sort en meute aussi les abrutis?


-Alors, monsieur, vous avez perdu votre ami la bouteille?


Il souriait, remuant sa queue, comme amusé. Adorable. A m'en donner envie de le choper entre mes crocs, le prendre par la nuque, l'emmené jusqu'à la maison et le faire hurler... mais pas de douleur...enfin que que si, peut-être un peu. Ah, mais c'est pas le moment de penser à ça!

D'un geste, je remonte les manches de mon long manteau de cuir, laissé ouvert et sous lequel je ne porte rien. Je n'ai bu qu'un verre, ma maitrise est donc encore totalement bonne et je n'ai aucun mal à ce que mes mains se recouvre de poil dense et noir comme la nuit et encore moins à ce que mes ongles s'agrandissent pour former de belles griffes aiguisées. Mes oreilles ont changés aussi, droite et poilu comme la queue qui s'est trouvé un sortit par dessus la pantalon. C'est bien plus facile de se transformer quand on a pratiquement rien sur soit, ça évite de tout déchirer et c'est aussi la raison pour laquelle je ne met jamais de caleçon. Mes pieds nu, aussi, ne le sont plus, recouvert de fourrure, les griffes posé sur le sol, impatiente de lacéré de la chaire. Le sourire que j'offris alors à mon alliée du moment était carnassier, les longue canines s'étirant entre mes lèvres.


"Un petit billet et il va ressuscité, pas sur que se soit le cas avec ceux-là ~ "
Revenir en haut Aller en bas
Aliar Wayland
avatar
L'Acide Perforant
L'Acide Perforant

Messages : 11
MessageSujet: Re: [libre] Un verre de trop...   Jeu 29 Oct - 14:57



Un verre de trop...

Avec Naël Lazard



Pour Aliar, odeur et ouie, cela sert, mais c'était surtout sa vue, qui servait, parfois, il ne voyait pas en couleurs, mais en autre choses, voir les chaleurs ou autres chez les humains.
L'alien regarda autour de lui après avoir tuer l'homme qui aurait aimé te tuer avant, d'ailleurs il en rit intérieurement.
Après sa phrase, il mit se mit doucement accroupis, puis, à quatre pattes, montrant ses dents quelques peu pointu, il grogna donc, ses yeux virant au rouge sur noir, et sa queue longue, remuant juste au dessus de lui, il te vit ensuite te transformé mais ne dit rien, après tout, vu sa mère, pas surprenant de voir un homme se changer ainsi.

-Ceux là finiront surtout défiguré.

Disait il en riant, avant de se couper la main sur tes griffes et sauta sur un des hommes, et sourit de toute ses dents, et étala son sang qui n'est pas rouge et l'homme hurla de douleur, son visage brûlant rapidement, avant de buger dans les cris, pourquoi? Aliar avait transpercé la nuque jusqu'à la bouche et avait tiré pour décrocher la tête de l'homme, qui tomba au sol, Aliar assit dessus, il sourit et regarda la tête à demi brûlé, un oeil fort rouge et grand ouvert, le sang coulant du corps et de la tête par le cou et la bouche mais aussi la nuque.

Ainsi, les autres se mirent à attaquer malgré la peur qui avait grandit en voyant le lycan mais aussi Aliar..qui est pourtant comme fragile mais non.

-Voilà, défigurer et charcuter.

Aliar lança la tête avec force sur un autre homme, avant de foncer sur celui ci, griffant le visage, et ensuite le torse, comme pour creuser et entra sa main net et arracha le coeur, et croqua dedans.
Ils avaient de la chance qu'Aliar n'avait pas une seconde bouche beaucoup plus petite et qui était comme une langue. Le jeune homme te regarda et te sauva encore d'un homme, stoppant le couteau avec sa main, qui maintenant, avait un couteau qui avait transpercé celle ci et que la lame fumé, Aliar grogna longuement, avant de tout simplement couper le bras de l'homme avec la pointe coupant de sa queue, et retira le couteau lentement, à cause de la douleur, l'albinos, jeta la couteau sur un autre ennemie, qui tomba mort, de l'acide dans le cerveaux, pas bon, enfin, il avait fini son côté et s'assit sur une table, et bu, sa vodka, il ne restait que ceux que tu devais tuer, les autres avaient fuit, dut moins, le barman et les civils.

-J'ai fini mon côté.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [libre] Un verre de trop...   Sam 31 Oct - 11:14

C'était quoi ce gamin? Le voilà qui c'était mis a quatre pattes, tel un chien, les yeux changeant et la queue se balançant. Elle était intrigante cette queue d'ailleurs, elle attisais ma curiosité malgré la situation. j'avais envie de la choper et de la mordiller comme je pourrais le faire d'un os...

Il y a des gens comme ça, un peu fou, qui rit en disant que les gens vont finir défigurer. Cela me dérange pas spécialement, j'en suis plus ou moins un, mais j'avoue que l'entendre de la bouche d'un petit gamin tout mignon a qui on aurait pu offrir le bon dieu sans concession, c'est assez étrange. L'odeur de son sang - si l'on peut l’appeler ainsi- me piqua l'odorat et je ne pus en retenir un grognement. L'odeur était affreuse, piquante, désagréable, et vu ce qu'elle provoquait, ça ne devait pas être bon du tout à lécher. Faut dire qu'il fit une sacré boucherie le marmot et surpris, je le regardais faire.

Je le laissais s'occuper des autres, pourquoi le ferrais-je alors qu'il semblait si motiver? Puis faut dire que j'avais une réelle petite fascination pour sa façon de bouger autant que pour cette sublime excroissance qui couper, trancher, poignarder si facilement la chaire. Enfin il fini par s'assoir, buvant un verre de vodka, me regardant, ayant "fini de son côté"... Oui ba du mien, il restait pas grand chose, le carnage qu'il avait fait ayant fait fuir la majorité. Je regardais les deux courageux - ou les deux suicidaires - qu'il restait, planté sur leurs jambes comme si leurs pieds étaient pris dans le béton. Ils sentaient la peur à plein nez du coup, ça ne me motivais plus du tout vu qu'ils allaient mourir ou fuir bien trop rapidement.

Je fis craquer mon cou, puis mes épaules, soupira doucement... Et d'un coup, je fis un pas vers eux, les griffes de mon pied s'enfonçant dans le sol, mon poing poilu s'écrasant sur une table, la cassant au passage, les crocs blanc, bavant, acérés sortant de la mâchoire d'une tête désormais totalement bestiale s'arrêtant juste à quelques millimètre de la tête du premier et les voilà qui déguerpisse comme des lapins. Je me redressais alors, secouant la tête en ronchonnant: les gens ne s'en rendent jamais compte, mais ce transformer, c'est vraiment désagréable comme sensation, encore plus quand, comme aujourd'hui, j'avais la flemme d'enlever mon pantalon et ma veste pour le faire entièrement.

Mon regard se posa sur le gamin, puis sur l'état déplorable de l'endroit. A croire que cet endroit était destiné à finir ainsi au moins une fois par semaine, le sol en sang, des débris partout, et totalement silencieux en fin de jeu. Je repris alors ma forme normal, me passant une main dans les cheveux pour les remettre bien en arrières puis me déplaça derrière le bar pour emprunté une nouvelle bouteille comme celle que j'avais perdu.


"Je croyais que les bar n'était pas un endroit pour les minos... Faut croire que tu fais pas si angélique que ça toi."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [libre] Un verre de trop...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[libre] Un verre de trop...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Books of Magic  :: Hors RPG :: Archives :: Les Rps Abandonnés-
Sauter vers: